AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   Jeu 1 Sep - 20:10



Un soleil de plomb dominait le ciel depuis le début de la journée, comme c'était souvent le cas durant l'été. La chaleur était presque étouffante, et du fait qu'il n'y ait pas eu d'orage depuis plusieurs semaines, la pression était particulièrement haute. Habituellement, Kurnous aimait les journées estivales, comme la plupart des gens. Ce jour-là, c'était différent. Dans son tout nouvel uniforme de Lieutenant-Colonel, l'Alchimiste d'État crevait de chaud. Des gouttes de sueur perlaient le long de ses joues et sa gourde était vide depuis longtemps. Le béret qu'il portait pour lui couvrir la tête n'était pas particulièrement utile : Certes il lui faisait de l'ombre et permettait de garder ses neurones au frais, mais il réchauffait aussi le haut de son crâne. En bref, ce n'était pas la situation idéale pour voyager pendant des jours. Pourtant, c'était ce que le Blue Alchemist était contraint de faire en ce moment.

Roy Mustang lui avait confié une mission, il y avait de cela une semaine : entrer en contacte avec le groupement Ishbal qui se faisait appeler la Ligue, et tenter de mettre en place des relations pacifiques avec eux. En effet, les rapports que l'armée entretenaient avec ce groupe s'étaient détériorés ces derniers temps, la Ligue ayant changé radicalement de comportement, et ce qui étaient une entente cordiale, à défaut d'être amicale, s'était transformée en relation belliqueuse sans que les dirigeants d'Amestris ne comprennent véritablement. Kurnous avait donc été envoyé en missionnaire pour faire la lumière sur cette affaire. La situation était d'autant plus délicate que Mustang avait juré de ne plus jamais porter atteinte au peuple Ishbal après la mort du King, et pour tenir sa promesse, il allait falloir être à même de calmer la Ligue...

Kurnous avait été choisi car il était le seul haut gradé en qui Mustang avait confiance qui se trouvé dans la région. Les informations qu'ils avaient eu sur la Ligue faisait état d'une sorte de ''prophète'', quasiment déifiée par ses semblables, et qui guidait leurs pas. C'était probablement la responsable de cette soudaine animosité. S'il y avait une personne à qui il faudrait parler, c'était elle. Apparemment, outre ses titres de déesse et autres ''Grande Prophète'', son nom était Farah. Encore une diseuse de bonne aventure qui profitait de la naïveté des gens pour se faire de l'argent et de la renommée sur leur dos. Tout ceci rappelait au Lieutenant-Colonel la situation à Lior avant que tout ne dérape. Il y avait de forte chance pour qu'il ne s'agisse que d'une charlatane peu scrupuleuse... De toute façon, le blondin ne croyait pas dans tous ces trucs mystiques...

Au loin dans la campagne, l'alchimiste d'état aperçu les sommets de ce qui semblaient être des abris. Il avait apparemment trouvé le campement en question. En s'approchant, Kurnous fut certain qu'il s'agissait bien d'un camp Ishbal. Les pupilles rouges des habitants ne trompaient pas... Des gardes se tenaient à l'entrée, l'air farouchement déterminés à ne pas le laisser passer. D'ailleurs, en jetant un œil à l'intérieur du camp, l'alchimiste constata qu'il n'était vraiment pas le bienvenu ici. Les regards de dédain qu'il recevait lui indiquaient qu'au contraire, sa présence était extrêmement mal vue par la communauté autochtone. Alors que les gardes de l'entrée étaient sur le point de le menacer de leurs armes, Kurnous ôta l'un de ses deux gants blancs porteurs de cercles de transmutation, tira sa montre d'Alchimiste D'État de sa veste et la montra de manière ostentatoire, sa seconde main levée en signe de paix.


-Je cherche celle que vous appelez Farah. J'ai à lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farah
Messie Ishbale – Sainte Oracle
Membre

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Slums
Rang dans le RP : ~ Chef de La Ligue Ishbale ~ Messie & Icône Ishbale ~ Prophétesse, Oracle & Sainte ♥~
Rang Spécial HRP : ~ Fusion d'Ariel La Petite Sirène avec Mercouille & Jésus ~ Gae, la Divine Bovine
Date d'inscription : 18/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/15  (0/15)
Niveau:
0/20  (0/20)

Pouvoir: ~ Sujette à des Visions après Consommation de Drogues ~ Capable de définir l'Aura d'Individu

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   Ven 2 Sep - 1:07

    ~ Eté 1916 …

    Un énième jour comme les autres pour la prophétesse. Au menu de la matinée : prédications en tout genre, largesses prophétiques, et allocutions divines, le tout, gratiné sur un fond de haine raciale exacerbée. En effet, depuis quelques temps déjà, les paroles de la Sainte se révélaient être de plus en plus acides à l’égard des Amestrisiens. Injures, malédictions en tout genre et appels à la haine se mêlaient harmonieusement au Saint discours prophétique habituel …

    Après tout, Farah devait guider son peuple « vers l’avant ». Tel était son destin. Or, l’avant ne pouvait se traduire dans le concret, que par l’anéantissement tout bonnement et simplement d’Amestris. Comment pardonner à ces chiens d’avoir spolié le peuple Ishbal de ses terres ancestrales ? Comment les excuser de leur génocide ? Comment tolérer tant d’exactions ? Le pardon n’existe pas pour les impies. Et Ishbala n’attendait que l’heure de sa revanche … telle était sa volonté.


    « … Sauver son âme est une épreuve. Témoignez à Ishbala votre ferveur, et vous en serez récompensé le jour promis. Montrez-lui votre dévotion, prouvez lui votre courage et votre piété! Les faibles et les impies brûleront dans les flammes infernales pour l’éternité. Seuls, les braves et les téméraires goûteront aux plaisirs des Cieux où leurs âmes se reposeront pour l’éternité. Il est de notre devoir, mes frères et sœurs, de reprendre ce que les Impies nous ont honteusement volé ! Nos frères sont-ils morts au combat pour que nous vivions dans des taudis et sous la régence du malin ? Vivre sur ces terres corrompus par le démon, est pêché ! Comment pouvons-nous pactiser avec ceux qui ont tué nos frères & nos sœurs ? Ishbala ne peut tolérer de tels fourberies digne du malin ! … »

    Les paroles prophétiques se multipliaient au gré des heures … Oratrice née, Farah savait comment se faire acclamer des foules. Bon, c’était pas très compliqué non plus que de retourner le cerveau de ces braves gens … Il suffisait de jouer sur la corde très sensible de la guerre d’Ishbal. Ajoutez à cela, deux ou trois pseudo volonté d’Ishbala, dont seule Farah était à même de délivrer et vous obtenez un résultat assez … satisfaisant au final ♥ . Tout se passait comme la prophétesse le voulait. Ishbala pouvait être fière d’elle. Certes, elle manipulait son propre peuple … mais ce n’était que pour mieux le conduire vers le Salut ! Ces incapables et faibles Ishbals n’auraient su trouver le droit chemin sans elle …

    La journée se déroulait paisiblement. Bains de foule, acclamations, prêche, et dons rythmaient la matinée de la Sainte. Comme à son accoutumée, l’Oracle portait la Bedlah : le costume typique de l’aristocratie Ishbal. Le rouge Nacarat du costume magnifiait la beauté de la prophétesse. Bien que légèrement transparent, le costume restait composée d’un pantalon bouffant et d’un petit haut qui laissait ses avants bras et son ventre nu. Bijoux, rubis, colliers en or, piercing doré, diamants & autres strass s’ajoutaient au déguisement … Farah l’avait déjà compris il y a bien longtemps : sa beauté était une arme de plus dans son œuvre propagandiste. Bien plus qu’une Sainte, elle était devenue l’icône de toute une génération. Sa beauté était source de plaisir pour les yeux des hommes, mais aussi d’admiration. Une telle splendeur ne pouvait s’expliquer que par la volonté d’Ishbala, la toute puissante créatrice. Souvent, Farah disait :
    « Ishbala m’a donné la Beauté pour être vu de tous les Ishbals, ... Ishbala m’a donné une voix d’Or pour être entendu par tous les Ishbals … » Car il était aussi vrai que la Belle jouissait d’une voix digne d’une sirène.

    Après avoir donné à manger aux plus mal Lotti et béni les malades au milieu d’une foule en délire, la prophétesse dirigea vers sa tente. Midi … L’heure de manger … Comme à son habitude, Farah déjeuna en compagnie de ses plus fidèles gardiennes. Agatha faisait donc naturellement partie de ses convives … Poulet épicé au miel, et graines de blé composaient le plat du jour. Le repas se termina rapidement, et la plupart des convives retournèrent à leur activité respective. Agatha allait cependant profiter de sa venue dans l’Est autrement … Dans l’ombre, la Ligue Ishbale restait un véritable groupuscule mafieux à vocation révolutionnaire … Contrebande, cigarettes, drogues, armes, jeux d’argents ou de femmes …La Ligue conservait un étroit rapport avec le monde du vice … L’argent sale dégagé par ces activités illicites, permettait ainsi au groupe de financer : actions terroristes Ishbales et œuvres « d’évergétisme propagandiste ».

    Pour en revenir à Agatha, celle-ci comptait donc bien, s’éclipser à East City le temps d’un après-midi, histoire de rencontrer un de ses fameux contacts douteux … En contrepartie, Sœur Agathe prenait le risque de laisser Farah sans surveillance le temps de quelques heures .... Et dieu seul, sait de quoi, la petite peste était capable de faire en son absence … Overdose, crise d’angoisse ? x_x M’enfin, pas le choix, la papesse devait y’aller … Il en dépendait après tout, de la survie financière du groupe. Farah eut alors pour strictes consignes de ne sortir SOUS aucun prétexte de sa tente x_x. Agatha partit le cœur lourd, se persuadant que rien n’arriverait en son absence … Après tout, les militaires n’étaient pas censé connaître leur position, et le camp restait bien gardé…

    14h30 … La chaleur était à son comble en cette belle journée d’été, les oiseaux chantaient, et le soleil hurlait de tous rayons. Le contexte parfait pour toute bonne sieste qui se respecte. Et c’est à l’ombre de sa tente, que Farah rejoignit rapidement le doux pays des rêves, avachie sur un espèce de matelas miteux…

    Une ou deux heures passèrent, avant que la Belle ne daigne à se lever. A peine eût-elle le temps de reprendre ses esprits, qu’elle entendit des haussements de voix non loin. La prophétesse sortit précipitamment de sa tente pour assister à une scène pour le moins inquiétante : les gardes du camp s’emportaient contre un étranger, au physique atypique. Un être clair comme la neige et portant l’insigne du malin… La montre d’alchimiste d’état … que faisait l’armée ici ?


    Citation :
    « Je cherche celle que vous appelez Farah. J’ai à lui parler. »

    « Nous ne voyons pas de qui vous voulez parlez, Monsieur l’Alchimiste d’Etat » répondirent froidement les deux gardes.

    Sentant la tension grimper, Farah, - pour une fois plus ou moins sobre -, prit ses responsabilités. Elle s’avança vers l’entrée, et fit face au jeune blandinet ( Le blondinet blanc ?) sous le regard stupéfait de ses compatriotes, émerveillés par la bravoure de la Sainte.

    « Votre Sainteté !! » Lança un garde, de peur qu’il n’arrive malheur à la prophétesse.

    « Il suffit. » Répliqua t-elle sèchement avant de s’adresser à l’alchimiste d’état : « Ô étranger aux cheveux de neige et à la marque du Malin, je suis celle que tu cherches. Je t’écoute, que puis-je faire pour toi ? »

    La témérité de la Belle avait subjugué la foule … Ses moindres apparitions en public se révélaient être de véritables spectacles … Le peuple se rangea derrière elle, prêt à attaquer l’alchimiste au moindre faux mouvement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   Ven 2 Sep - 15:24



Comme il s'y attendait, la simple évocation du nom de Farah provoqua chez les deux gardes un regain de réticence à être hospitaliers, si cela était possible. Ils se redressèrent face à Kurnous, et se resserrèrent de manière à ce qu'il ne puisse plus passer, même sans leur consentement. D'une même voix froide, ils lui répondirent qu'ils n'avaient jamais entendu parler de cette femme. L'alchimiste d'état haussa un sourcil, et ses épaules tombèrent alors qu'il poussait un profond soupir. Évidemment, pas une seule seconde il ne crut les deux Ishbals, mais ce qui l'agaçait était qu'il allait devoir utiliser les grands moyens pour parvenir à ses fins. Le mensonge des deux gardes lui confirmait qu'il avait vu juste : ils n'auraient pas cherché à protéger la prophétesse si celle-ci n'avait pas été là. Kurnous fixa les Ishbals dans les yeux, rangea la montre d'Alchimiste d'état qu'il avait sortie dans sa veste, remit ses deux gants, et prit à nouveau la parole.


-Vous savez, vous n'avez ni l'un, ni l'autre, le pouvoir de m'arrêter. Étant chargé d'apporter un message de paix, je n'userai pas de la violence, mais sachez que...


-Votre Sainteté !!


L'alchimiste n'eut pas le temps de terminer sa phrase pleine de classe et de bogossitude qu'un des deux Ishbals devant lui l'interrompit en voyant une jeune femme sortir de sa tente. La ''Sainteté'' en question avait subjugué non seulement les deux gardes, mais aussi l'ensemble du camp. Tous les réfugiés avaient le regard braqué sur elle, comme s'il s'agissait d'une apparition fantomatique ou divine. La brunette, quant à elle, semblait se délecter de toute cette attention, ses mouvements graciles étaient volontairement exagérés pour donner encore plus de tragique à cette scène. Sèchement, elle intima aux gardes de se taire, avant de se tourner vers Kurnous, prenant encore une pose très théâtrale. Ben voyons... Cette fois-ci c'était certain, cette femme se jouait de son peuple. Ce n'était qu'une imposteur, profitant de sa beauté et de son don pour la comédie pour se former une armée de fidèles prêts à tout pour la servir.
Car il était vrai que s'il y avait bien quelque chose qu'on ne pouvait pas lui retirer, c'était sa grande beauté. Sa peau hâlée s'accordait parfaitement avec sa chevelure châtain, elle même possédant des reflets rouges semblant être faits pour aller avec sa tenue. Tenue particulièrement bien choisie, puisqu'elle mettait en valeur les courbes de la jeune femme. D'un rouge presque translucide, elle sublimait ses traits de manière incroyable.

Kurnous resta quelques secondes planté là, comme figé. Il comprenait que tout un peuple la suive, si son éloquence était à la hauteur de sa joliesse. Pourtant, il ne se laissa pas avoir par le charisme de la demoiselle. Il était là pour négocier, et il devait être en possession de toute sa concentration pour pouvoir mener à bien sa mission. Le Lieutenant-Colonel se racla la gorge, puis planta son regard bleu dans celui, rouge, de son interlocutrice.


-Je vous en prie, ''Sainteté'', gardez vos élocutions théâtrales pour vos mignons, cela ne prend pas avec moi... Je suis le Lieutenant-Colonel Kurnous Lindsay, aussi appelé Blue Alchemist. J'ai été envoyé ici pour vous parler. Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas accompagné de tous les militaires à mes ordres. Il serait très appréciable que vous en fassiez autant. J'aimerais que nous discutions en privé, juste vous et moi.


Le blondin savait pertinemment comment les Ishbals allaient réagir à cette demande. Une tôlée générale, tout simplement. Il fallait maintenant savoir si Farah allait prendre ses responsabilités ou pas. Si elle n'empêchait pas ses compères de lui sauter dessus, alors la situation était désespérée, et la haine que les Ishbals vouaient à l'armée d'Amestris était trop forte pour qu'ils puissent y faire quoique ce soit. Dans le cas contraire, si elle acceptait de discuter en privé, c'était qu'il restait une chance de ramener la paix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farah
Messie Ishbale – Sainte Oracle
Membre

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Slums
Rang dans le RP : ~ Chef de La Ligue Ishbale ~ Messie & Icône Ishbale ~ Prophétesse, Oracle & Sainte ♥~
Rang Spécial HRP : ~ Fusion d'Ariel La Petite Sirène avec Mercouille & Jésus ~ Gae, la Divine Bovine
Date d'inscription : 18/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/15  (0/15)
Niveau:
0/20  (0/20)

Pouvoir: ~ Sujette à des Visions après Consommation de Drogues ~ Capable de définir l'Aura d'Individu

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   Lun 5 Sep - 14:13

    ~ La Balle est Dans l'Autre Camp …

    Une légère brise rafraîchissante s’engouffra à l’intérieur du camp. La douce chevelure de la Divine se mit à virevolter au gré des différents coups de vent … le regard toujours fixé sur l’étranger. Rangée derrière la palissade qui entourait le camp, la Belle faisait face à cet alchimiste d’état dont seuls quelques mètres séparaient. Un peu comme si deux mondes opposés se faisaient directement face. Ses fidèles rangés derrière elle, se préparaient à un assaut éminent. La prophétesse écouta attentivement le jeune homme aux cheveux de neige. Ses sarcasmes agacèrent profondément l’Oracle … Hum … L’arrogance des Amestrisiens … quoi de plus irritant ? Les damnés ne changeraient donc jamais … De par sa race, et surtout de par son rang, le jeune homme était d’emblée condamné à être traité par la Sainte comme un « ennemi ». Après tout, n’était-ce pas ses frères qui ont anéanti son monde, sans aucune raison ?

    Farah ne pouvait pardonner à ces chiens d’Amestrisiens … Et puis … n’était-ce pas ce qu’Ishbala voulait ? Qu’importe, la Belle attendit patiemment que le jeune homme finisse son discours avant de faire le moindre mouvement. Elle le dévisagea de haut en bas, avant que son regard ne s’attarde sur les fameux gants que portait l’étranger. Des cercles de transmutation … Hum … La prophétesse n’avait aucun mal à reconnaître « l’art démoniaque ». Après tout, Sœur Agathe utilisait elle aussi l’art impie… Et C’était donc par le biais de ces cercles maudits que son peuple avait été décimé. Quelle tragédie.

    La tension était palpable à l’intérieur du camp et tout pouvait dégénérer d’un instant à l’autre. En l’absence d’Agatha, Farah devait chercher à calmer le jeu à tout prix. Un combat avec un alchimiste d’état restait tout de même dangereux, bien que les Ishbals gardaient l’avantage du nombre. Mais plus dangereux que le combat en lui-même, les conséquences de ce dernier... Il était bien trop tôt pour déclencher les réelles hostilités avec Amestris. Pour le moment, l’heure n’était qu’à l’embrigadement de masse…

    Ce qui d’ailleurs la conduisit rapidement dans une impasse… Les Ishbals ne pouvaient se contenter d’une réponse pacifique de l’Oracle, elle qui vouait la plus claire partie de son temps, à prêcher la haine contre les Impies. Et Farah en avait bien conscience … Il allait falloir trouver un compromis astucieux afin de ne pas être décrédibilisée auprès de la populace, sans pour autant déclencher un conflit La main sur la hanche, Farah posa son regard au loin, comme pour mieux réfléchir. Cheveux au vent, elle répliqua au militaire dont les demandes sonnaient comme des ordres, peu de temps après qu’il ne finisse sa tirade :


    « Quelle douce ironie … ce n’est que maintenant, après avoir exterminé notre peuple, que vous autres, « Alchimistes d’Etat » prenez le temps de parler avec nous ? »

    La première balle était lancée. Sans laisser le temps au jeune étranger de répondre, elle poursuivit : « Est-ce encore une ruse pour finir ce que vous avez commencé il y a de cela tant d’années ? » Le venin était craché … Farah « déterrait la hache de guerre » officiellement. De nouveau, elle fut l’objet de toutes les attentions du peuple Ishbal. Ils ne pouvaient, une fois de plus qu’admirer son courage et sa bravoure … « Une jeune femme qui faisait face à un puissant Alchimiste d’Etat » On aurait presque pu en écrire un comte mythologique … Et comme à son habitude, la prophétesse jouait encore sur la corde de « la guerre d’Ishbale ». Après tout, n’était-ce pas là que tout avez commencé ? Ishbala voulait sa Vindicte … Mais évoquer la guerre d’Ishbal à tords et à travers, permettait aussi et avant tout, de ranimer le courroux de son peuple. Et celui-ci semblait soutenir la prophétesse plus que jamais…

    Sûre d’elle. Voilà ce que Farah semblait paraître. Après tout, s’il était bien membre de l’armée comme il le prétendait, jamais il n’oserait l’abattre … Non, faire de la Sainte un martyr aurait certainement entraîné une véritable guerre civile dont Amestris, en période de régence, aurait bien voulu se passer. Farah misait gros donc, en pariant sur cette hypothèse. Mais elle restait confiante jusqu’au plus profond d’elle-même, persuadée d’avoir fait le bon choix … un peu comme si Ishbala le lui avait murmuré.

    Elle reprit d’un air des plus orgueilleux et méprisant :
    « Pathétique. Et vous prétendez respecter mon peuple en les comparant à « des mignons » ? Parler est-elle vraiment la solution dans ce cas là ? J’ai bien l’impression que vous n’êtes pas plus à même que nous à engager une véritable discussion … » Cette provocation cachait quelque part une perche pour le jeune lieutenant-colonel. Un peu comme si la prophétesse l’incitait à ravaler sa fierté voire à s’excuser … Si chose faîte, elle pourrait peut être s’entretenir avec lui comme il le désirait. Mais avant ça, il avait fallu qu’elle prouve à la populace de quel bois elle se chauffait. ♥ Elle devait tenir son rang avant tout. ~





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   Mar 6 Sep - 23:49



Maudit soit Roy Mustang. Maudite soit la bonne étoile de Kurnous. Il n'avait aucune idée de la raison, mais il réussissait toujours à se mettre dans des situations aussi désagréables qu'improbables. Entre l'envoi au suicide à Lior, l'attaque de l'homonculus à Central, et cette fois-ci la mission de faire signer un traité de paix à des gens qui étaient prêts à l'étriper puis le lyncher sur la place publique sur un seul ordre de leur prêtresse, l'alchimiste d'état commençait à avoir de sérieux doute sur la possibilité d'avoir un jour une vie calme. Il savait que les Ishbals n'appréciaient pas spécialement les Amestrisiens, mais là ça tenait plus de la haine viscérale que d'autre chose. À son arrivée au campement, les regards et les murmures n'étaient déjà pas très engageants. À ce moment précis, les murmures avaient cessé et on pouvait clairement distinguer une lueur meurtrière dans le regard de chacun des réfugiés.

La tension était palpable. Le blondin savait que son intervention ne provoquerait pas de holà d'enthousiasme, mais avec le recul, il pensa qu'il y avait peut-être été un peu fort. Pour sa foi en l'alchimie et son pragmatisme à toute épreuve, tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à la religion n'était qu'affabulation d'illuminés. Pourtant, il était clair que cet avis n'était pas celui de tout le monde ici, et il aurait peut-être dû peser un peu plus ses mots. Parler de « mignons », même si de sa bouche ce n'était pas spécialement péjoratif, avait probablement mouché la plupart des Ishbals. À l'avenir -si bien sûr il n'était pas assassiné dans l'instant-, Kurnous tenterait de faire attention aux tournures qu'il emploierait...

Le garçon fut tiré de ses rêveries par la nouvelle prise de parole de Farah. Celle-ci semblait farouchement opposée au dialogue. La haine résonnait dans chacun de ses mots, pourtant elle semblait paradoxalement pleinement maîtresse d'elle-même. Les deux protagonistes rivalisaient de calme, mais pour combien de temps encore ? La prêtresse remit sur le tapis la guerre d'Ishbal, pourtant vieille de plusieurs décennies, accusant les alchimistes d'état de se jouer de son peuple une fois encore, pour « finir ce qu'ils avaient commencé ». Chacune de ses paroles était saluée par des murmures d'approbation dans l'assemblée, et cela semblait lui donner un regain de courage à chaque fois, tant et si bien qu'elle ne laissa pas le Lieutenant-Colonel se défendre avant qu'elle-même n'ait plus assez de souffle pour continuer.

Un coup de poing en plein visage n'aurait pas eu plus d'effet sur ce dernier. Il savait que son peuple avait commis des atrocités par le passé. Il savait aussi que les alchimistes d'état n'étaient pas réputés pour être les plus intègres, ni les plus justes envers les personnes en difficulté. Bien que, de son point de vue, il ne faisait pas partie de ce groupe détestable, Kurnous ressentait au fond de lui une honte profonde. Contrairement à ces déchets, lui appartenaient à ceux qui souhaitaient laver l'honneur d'Amestris, panser les blessures du passé et repartir de l'avant sur des bases meilleures. Mais cela, Farah ne pouvait pas le savoir... Il était par contre impossible pour le militaire de perdre la face devant les Ishbals. S'il voulait pouvoir négocier quoique ce soit il devait rester, à défaut d'être en position de supériorité, sur un pied d'égalité. Profitant d'une accalmie pendant l'avalanche d'insultes plus violentes les unes que les autres, Kurnous répondit enfin à chacune de ces accusations, s'appliquant à choisir avec soin ses paroles...


-Je comprends votre ressentiment. Avant d'aller plus loin, je tiens à ce que vous sachiez que je n'ai pas participé à la guerre en Ishbal, j'étais bien trop jeune. Ceci n'est nullement une ruse, je souhaite simplement parler avec vous, d'égal à égal. J'ai été envoyé par le Général de brigade Roy Mustang. Comme vous le savez probablement, il est celui qui a abattu en personne King Bradley, mettant par la même fin à son régime despotique et corrompu. Notre pays est en restructuration, et pour nous l'heure n'est certainement pas à une nouvelle tentative d'éradication de votre peuple. Au contraire, nous cherchons à effacer nos erreurs du passé, ou plutôt à les rattraper. En revanche, je reconnais que mon intervention manquait cruellement de tact. C'était même presque grossier de ma part. Aussi...


Kurnous laissa planer un lourd silence, l'espace de quelques secondes seulement. Il leva ses iris bleus au ciel, ne souhaitant pas regarder Farah ou les autres Ishbals. Imaginer l'attente de la suite de ses paroles était suffisant pour comprendre qu'il ne devait pas se louper sur celle-ci. Ces gens étaient comme lui, si l'on exceptait leurs croyances. Tous avaient une histoire lourde, chargée de souffrances et de sang. Ce qu'il allait faire, à présent, représentait énormément. C'était une chose qu'il faisait extrêmement rarement, sa fierté l'en empêchant. Mais il était temps que quelqu'un le fasse. Ces hommes et ces femmes méritaient le respect, bien plus qu'ils ne l'avaient eu jusqu'à présent. Il était temps de le leur donner... Kurnous baissa son regard, ses yeux bleus s'arrêtant dans ceux de Farah, pour ne plus se détourner.


-Veuillez accepter mes excuses. N'étant pas adepte de religions, « mignons » est un mot que j'utilise souvent pour désigner les croyants. N'y voyez rien de péjoratif.


Une bourrasque de vent souffla à cet instant, soulevant ses cheveux et emportant ceux, bien plus graciles, de la prêtresse. Par cette phrase, ce n'était pas un simple militaire ayant commis une bévue qui s'excusait. Non, à travers sa voix, c'était tout un peuple qui demandait pardon. La paix était la seule préoccupation de Kurnous, et s'il en croyait la bonne foi de Mustang, de tout le pays. L'heure de la haine et de la fierté était passée. Il était temps d'assumer ce qu'Amestris avait fait, et le Blue Alchemist était fier d'être l'homme qui s'en chargeait à ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] Une paix menacée. [Pv Farah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flashback !!!!
» HD-DVD : c'est terminé.....que son âme repose en paix...
» Galerie graphique.(Artwork et autres)
» 2.000 emplois pourraient être menacés chez Bouygues Telecom
» L'amour et la paix sont de retour![Terminée!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World : Endless Story :: Amestris - East Area :: Campagne de l'Est-
Sauter vers: