AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Paye ta journée... [Ayu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Paye ta journée... [Ayu']   Jeu 18 Aoû - 14:41



La nuit était déjà tombée. Un voile d'ombre s'était posé sur East City, la capitale de la partie Est d'Amestris, et les rues étaient peu à peu désertées. Même si une paix relative s'était instaurée dans le pays, sa fragilité politique n'avait pas permis de sécuriser les villes. Ainsi, des bandits de bas étages profitaient bien souvent de la pénombre pour accomplir leurs besognes. L'armée gérait du mieux qu'elle pouvait ces criminels, mais entre les conflits internes pour la succession de King Bradly au rang de Géneralissime et les tensions de plus en plus présentes avec Drachma, elle avait suffisamment de travail, pour ne pas dire qu'elle était débordée. Et c'était valable pour tous les militaires, au grand dam de certains...

A la sortie d'un immense bâtiment, la silhouette d'un homme se profila. Quittant le Q.G d'East City, celui-ci poussa un profond soupir de désespoir en voyant que le soleil avait déjà quitté la ville. L'air renfrogné, Kurnous quittait le lieu de son travail. On pouvait très clairement voir que lui n'avait pas peur de se promener de nuit dans les rues mal famées d'East. Non, seule l'exaspération déformait les traits de son visage. C'était déjà la troisième fois de la semaine qu'il finissait sa journée alors que la nuit était déjà tombée, et c'en devenait agaçant. Le jeune alchimiste comprenait à présent que grimper les grades de l'armée avait aussi ses inconvénients. Certes, il avait un salaire plus important et un salaire conséquent, mais il se rendait compte que la quantité de travail augmentait aussi. Et quel travail... De la paperasse à n'en plus finir, exactement ce dont il avait horreur. Dans le genre journées pourries, celles qu'il passait en ce moment battaient des records : il se levait avec le soleil, se couchait après lui, et remplissait des papiers entre ces deux moments. Un calvaire...

C'est donc l'air maussade que notre Alchimiste d'état avait pris la direction de son domicile. Contrairement à ce que l'armée passait son temps à rabâcher, il ne prit pas les artères principales pour s'y rendre, mais coupa par des petites rues. Non seulement il quittait à des heures pas possible, il n'allait pas en plus perdre du temps sur le chemin. D'autant plus que s'il y avait bien quelqu'un qui n'avait pas à craindre les raclures qui traînaient la nuit, c'était bien notre blondin. Son rang, ses capacités en combat et son alchimie en faisait plutôt une personne évitée par les voleurs et autres criminels. Sa réputation n'était plus à faire dans la région, et s'il n'était pas encore particulièrement connu dans tout Amestris, certains coins se souvenaient de lui...

Alors qu'il se dépêchait d'arriver chez lui, une clope au bec, Kurnous fut pris d'un doute. Était-ce une ombre humaine qu'il venait d'apercevoir ? Après tout, cela n'aurait rien d'étonnant : Une journée pourrie était souvent pourrie jusqu'au bout. D'ici à ce qu'il se fasse agresser par une bande de racketteur en herbe, il n'y avait qu'un pas. Et cela repousserait encore l'heure à laquelle il arriverait chez lui... Un nouveau soupir quitta les lèvres du Blue Alchemist alors qu'il s'arrêtait pour prêter l'oreille. Cette fois c'était sûr, quelqu'un se trouvait là, et ne souhaitait pas être vu. Tirant une nouvelle bouffée de tabac, Kurnous interpella celui ou celle qui l'observait. Autant ne pas perdre de temps.


-Je te préviens, je ne suis pas d'humeur. Si tu veux mon porte-feuille ou ma montre d'alchimiste d'état, viens la chercher, qui que tu sois.


Le garçon avait insisté sur la montre. Peut-être que le fait de savoir qu'il était alchimiste d'état ferait fuir son potentiel agresseur. Mais l'espoir était mince... Et voilà, il allait encore rentrer à point d'heure... Et qui est-ce qui comptait les heures sup', là ? Pourquoi ses supérieurs n'étaient-ils jamais là quand il le fallait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Recherché par l'armée
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Localisation : Partout ~
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre #
Rang Spécial HRP : Fille de Tiky Mick et de Greed, Femme de Tiky Mick 8D Vendeuse officieuse de pierres rouges #
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
39/65  (39/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Alchimie de feu

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Jeu 18 Aoû - 15:40

    Elle remet en place une mèche rebelle derrière ses oreilles, soupire avant de se remettre à marcher, son étalon restant au pas à ses côtés. Il commence à faire nuit dans les rues de East city, et la jeune femme ne peut pas s'empêcher d'être étrangement nostalgique. Elle est passée près d'une fontaine il y a de ça quelques minutes et s'est rappelé des évènements qui s'y sont produits, il y a déjà de cela plus de trois ans. Étrange comme le cours de sa vie a pu changer. Passer de jeune fille insouciante abusant de son pouvoir à prisonnière puis à vagabonde malade maintenant au courant de certains secrets bien gardés de ce pays... Elle a encore du mal à s'y faire. Nouveau soupir. Cela fait trois ans maintenant que sa situation a finit par être contrôlée; trouver cette réserve de pierres rouges a été une véritable aubaine, et pouvoir se servir de ses flammes lui a permis de se tirer de quelques situations risquées. Et elle n'a eue aucunes nouvelles cicatrices depuis la dernière fois... Miracle. Et son mental, lui, est toujours le même. Femme déséquilibrée mais robuste, prête à tout pour ses objectifs. Son, à l'occurrence; continuer de survivre. C'est étrange comme la vie suit son cours alors que rien ne semble avancer... Depuis trois ans, elle en est toujours au même point.

    Oh, il s'est passé beaucoup de choses à l'extérieur; la disparition du généralissime, le branle bas de combat dans l'armée qui se retrouve privé de chef depuis déjà un long moment, des tensions, d'étranges évènements survenus dans d'autres villes - et dont elle a été témoin à plusieurs reprises... Mais cela ne l'intéresse pas plus que ça. Et elle continue de baguenauder à travers les régions, sans vraiment trop savoir ce qu'elle cherche... Elle n'a plus de moyen de créer de pierres rouges pour le moment - les faire elle-même est rapidement devenu impossible à cause des fumées toxiques - et même si ses stocks restent importants, on ne sait pas ce qui peut arriver... Un vol, par exemple. Elle se souvient bien du regard de Theodor sur ces pierres. Il était intéressé, ça ne fait aucuns doutes. Enfin... Cela fait trois ans qu'ils ne se sont pas vus et elle n'a pas été des plus loyale pour le coup... Mais fuir lui semblait la meilleure des initiatives. Qui sait quand son côté sombre pouvait revenir ? Elle ne peut courir ce risque. Et puis... Il est si déstabilisant, à agir ainsi avec elle... Un jeu, mais qu'elle ne voulait pas continuer. Qu'il se cherche une gourde plutôt, ce serait bien plus simple. Nouveau soupir. Au fond, elle n'est pas mieux que lui... Obligée de sa cacher, de dormir à la belle étoile, voire même de voler lorsque la situation devient critique... C'est que son cheval lui coute cher. Mais elle ne compte pas se séparer de lui, ça non... Il l'a déjà sauvé à plusieurs reprises, un lien s'est formé entre eux.

    Et aujourd'hui encore la voilà complètement faucher. Dommage qu'il n'existe pas de marché noir pour les pierres rouges, elles se seraient sûrement vendues à prix d'or. Mais ce ne sont pas elles qui vont les nourrir tout les deux... Soupir, elle caresse le chanfrein de l'animal avant de s'adosser contre un mur, dans l'obscurité. Il va falloir songer à se réapprovisionner. Ce servir de son alchimie pourrait l'aider... Elle sort l'une des pierres de sa poche, joue un instant avec avant de la coincer sous sa mitaine. Plus simple de s'en servir ainsi... D'un geste mécanique, l'alchimiste vérifie que ses kodachis sont bien à sa ceinture et remet sa longue chevelure rose en arrière, ses yeux pourpres observant la ruelle. Il n'y a personne, pas étonnant. Les gens sont méfiants désormais. Idéal renâcle près d'elle, secoue sa crinière d'un geste nerveux. Des bruits de pas. Un sourire malicieux éclaire les lèvres de la jeune femme. Bingo. Il se rapproche, s'arrête. Une légère odeur de cigarette envahit son atmosphère, la fait éternuer. Elle fronce les sourcils; saleté de tabac. Pas besoin de ça vu son état tiens... Une voix masculine se fait alors entendre. Sourire.

    « C'est si gentiment demandé... »

    Sa voix est douce alors qu'elle se détache du mur, fait reculer le cheval de plusieurs mètres, ses mains sur les poignées de ses armes. Un rayon de lune éclaire son visage alors qu'elle se rapproche calmement. Au fond, elle reste méfiante. Qui dit montre dit alchimiste d'état. A moins que ce ne soit qu'un mensonge ? C'est un moyen de défense comme un autre. Ayu' va rapidement le savoir. Elle a confiance en ses capacités. Ce n'est pas la première fois qu'elle se jette tête baissée dans quelque chose de potentiellement dangereux après tout. Un rire cristallin résonne dans la rue. Elle a soudain l'air quelque peu folle.
    Mais ne l'est-elle pas, de toute façon ?

    « La bourse suffira, merci d'avance ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Jeu 18 Aoû - 17:50



Un toussotement se fit entendre, là où la personne que Kurnous venait d'interpeller était dissimulée, visiblement gênée par l'odeur de tabac. Puis une voix féminine retentit, empreinte d'une ironie mordante. La réflexion qui, d'ordinaire, aurait amusé l'alchimiste d'état, ne lui arracha cette fois-ci pas même un sourire. Il n'était pas d'humeur à la plaisanterie. Il allait donner une leçon à cette impertinente -puisqu'apparemment il s'agissait d'une demoiselle- puis rentrer chez lui pour profiter d'un sommeil bien mérité. Une silhouette s'extirpa de l'ombre pour se présenter à lui, confirmant ses soupçons : une chevelure mi-longue, des hanches et une poitrine prononcées, il s'agissait bel et bien d'une femme. Cependant, sa carrure le laissa sceptique. Comme cette fille pouvait espérer le détrousser alors qu'elle devait peser à peine cinquante kilos toute mouillée ? Effectivement, le blondin la dépassait quasiment d'une tête, et ses épaules n'étaient pas bien larges. Une gamine. A vue d’œil, Kurnous lui donnait maximum seize années, et encore...

La jeune fille s'avança de quelques pas, mais la pénombre de la nuit ne lui permit pas de distinguer clairement les traits de son visage. Tant pis... S'il avait à faire avec une criminelle connue de ses services, il la traiterait comme tous les autres. Elle finirait au commissariat ce soir, point final. La seule idée de devoir passer au commissariat ce soir fit soupirer Kurnous. Et voilà, encore du temps de perdu sur son sommeil... L'exaspération prit place dans l'esprit de l'alchimiste, mais il fut tiré de ses pensées par le rire cristallin de la demoiselle qui venait de faire son apparition. Très haut perché, celui-ci faillit faire froid dans le dos du blondin. Il avait quelques sonorités proches de la folie. Pas très rassurant donc. Kurnous se reprit rapidement, alors qu'Ayumi reprenait quant à elle la parole, lui indiquant qu'elle n'en avait qu'après ses sa bourse.

Un sourire éclaira à son tour le visage du jeune homme alors qu'il tirait une paire de gants blancs de la poche de sa veste. Tout en les enfilant, il tira une nouvelle bouffée de sa cigarette avant de jeter le mégot quelques mètres plus loin. Après avoir bien calé son béret bleu sur sa tête, l'alchimiste se mit en position de combat. Finalement, cette voleuse tombait à pic : il allait pouvoir se dérouiller et se défouler après la frustration qu'il avait accumulée au cours de ces dernières journées.


-Je suis désolé, mais j'y tiens.


Sans attendre de réponse, Kurnous se mit en action. Il écarta les bras en croix, les yeux fermés, et l'instant d'après un terrible flash blanc illumina la ruelle, aveuglant probablement son adversaire l'espace de quelques secondes. Profitant de l'effet de surprise, l'alchimiste d'état se jeta sur Ayumi, espérant que son attaque avait fait mouche. Normalement, la jeune fille était suffisamment éblouie pour ne pas avoir le temps de réagir. Prudent, le blondin restait cependant sur ses gardes, d'autant plus qu'il avait eu le temps d'apercevoir deux fourreaux à la ceinture de son adversaire. Celle-ci était armée... Kurnous couvrit la distance qui les séparait en un instant, et exploitant l'élan de sa course, il envoya un formidable coup de pied retourné en direction du visage d'Ayumi. Voilà de quoi engager les hostilités. Pas de place pour la pitié ou la galanterie ce soir. Chaque seconde de perdue se payerait sur son temps de sommeil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Recherché par l'armée
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Localisation : Partout ~
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre #
Rang Spécial HRP : Fille de Tiky Mick et de Greed, Femme de Tiky Mick 8D Vendeuse officieuse de pierres rouges #
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
39/65  (39/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Alchimie de feu

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Sam 27 Aoû - 17:11

    Malgré l'obscurité vacillante de la ruelle, la jeune femme - plus si jeune à bien y penser - arrive à discerner quelques traits chez cet individu. Plus grand qu'elle, des cheveux clairs, un regard océan bien différent du sien. Ce n'est pas cette nuit qu'elle croisera quelqu'un ayant le même regard mauve que le sien, c'est sur. Pas une surprise en soit. C'pas tout les jours non plus qu'on croise des cheveux roses. Si ? Ah non. Faudrait peut-être repenser à passer au blond d'ailleurs. Mais c'est si fade ! Le rose est beaucoup plus joli et coloré, et puis les blondes ont une de ces réputations ! Non, franchement, Ayu' ne survivrait pas si on l'insultait de blonde après tout ce qu'elle a pu faire ! Et puis, c'pas tout le monde qui peut se vanter de savoir que le mythe des Homonculus existe ! Et de connaître certaines choses plus discrètes sur eux... Même si elle n'a rien su de plus que ce qu'il a pu lui dire et ce qu'elle a deviné de cette nuit là... Après qu'elle se soit tirée, quelques jours plus tard, elle ne revit plus jamais l'homme. Dommage. L'est marrant, si on oublie son côté serial killer qui a sûrement encore envie de la découper en tranches. Bah, c'est qu'un p'tit désagrément ! C'pas comme si la cicatrice qu'il lui avait laissé entre ses yeux l'avait rendue aveugle. Quoique, ça a bien faillit foutre l'un de ses yeux en l'air, ok, mais finalement ça va. Si on oublie qu'il voit moins bien que l'autre. Une habitude à prendre, voilà tout !

    Ah, retour au sérieux ! Voilà que sa proie de la nuit se met en position de combat. P't'etre bien qu'elle ne ment pas, qu'c'est bien un alchimiste nationale ? Ca risque d'être drôle ! Elle se tourne vers lui, une main sur l'une de ses poignées, l'autre sur son menton, un air pensif inscrit sur son visage. Quelques secondes. Elle reprend la parole, de cette voix énergique et terriblement douce, contraste qui n'a de cesse de revenir chez elle. Esprit dérangé, mais intelligent. Quand elle veut.

    « Rooh, juste quelques pièces ! Ou des biftons, j'suis pas compliquée ! Oui ? ..Non ? ...Dommage ! »

    Il prend l'initiative, se sert sûrement de son alchimie. Un flash l'aveugle momentanément; un large sourire éclaire le visage de la jeune femme, apparemment peu atteinte mentalement parlant. Ce n'est pas la première fois qu'elle se retrouve privée de sa vue. L'alchimiste ne bouge plus, oublie le bruit que fait son étalon en renâclant le sol et attend. évident; éblouissement égale attaque. Une chose lui manque : l'arme dont va se servir l'inconnu. Restons prudente. Un courant d'air se fait alors sentir sur sa droite. Elle tressaillit, attend. Quelque chose va la frapper, en plein dans le coin du nez. Mais elle anticipe, place son bras et sent alors la chaussure du militaire frapper celui-ci à la place. Ce sourire quelque peu dément revient alors qu'elle cligne des yeux. Son regard mauve se pose à nouveau sur celui du militaire, plus proche d'elle désormais. Sa vision est encore un peu trouble mais c'est suffisant. Elle bondit sur le côté, claque des mains et sort en un long crissement de ses deux kodachis. Ceux-ci semblent doucement briller sous la lueur de la lune. Le sourire reste. Ses deux cercles de transmutations - cachés sous ses précieuses mitaines - se mettent à briller, se servant de l'énergie de la pierre rouge. Le combustible présent sur ses lames s'enflamme et celles-ci se recouvrent d'un feu ardent et bien réel. Un reflet rougeoyant brille dans ses yeux.

    « Et on continue ! »

    Un jeu, voilà tout. La jeune femme croise ses lames enflammées, frappe l'air juste devant eux à plusieurs reprises, en croix. Ses lames courtes sont parfaites pour se défendre de toute tentative. Et elle bondit brusquement avant de s'accroupir, l'une de ses lames tentant de taquiner violemment la cheville du militaire au regard azuré, l'autre restant à hauteur de tête, en défense.
    Toujours se méfier des petites filles. Elles sont rarement inoffensives en ces terres...

    ( J'espère que ça t'va ! Comme d'hab si prob ou quoi, rdv sur la chatbox o/ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Dim 28 Aoû - 21:08



Trop facile, évidemment. Même si l'éblouissement qu'il avait provoqué quelques secondes auparavant avait fait son boulot, une attaque aussi grossière ne pouvait faire mouche que si Kurnous avait fait face à une amateur. Or les deux sabres que la demoiselle portait à la ceinture lui prouvaient que non. C'est donc sans surprise que l'alchimiste d'état vit le bras de cette dernière se mettre en opposition, lui épargnant un sacré mal de tête. Déjà prêt, Kurnous se remit sur ses appuis en un instant, attendant la réaction de son adversaire. Celle-ci ne se fit pas attendre, puisque la jeune fille s'écarta d'un bond sur le côté, avant de claquer dans ses mains puis de tirer ses deux armes des fourreaux qu'elle portait. Il s'agissait de deux lames relativement courtes, qui luisaient étrangement à la lumière de la lune. Le lieutenant-colonel comprit ce qu'était le liquide déposé dessus au moment où elles s'enflammaient, illuminant la ruelle et les deux combattants d'une douce lueur rougeâtre.

Ayumi fit tournoyer ses deux armes devant elle, formant un X de feu. Mais Kurnous, les yeux pourtant fixés sur elle, ne semblait plus y faire attention. Ce qu'elle venait de faire, là, c'était de l'alchimie de haut niveau. D'autant plus qu'elle n'avait à aucun moment tracé de cercle. Cela ne pouvait signifier que deux choses : soit son agresseur était une alchimiste sans cercle, qui avait tenté une transmutation humaine, soit elle était aidée par une pierre philosophale. Dans les deux cas, la situation venait de subir un sacré retournement. Et de clairement se détériorer. Seul, même Kurnous aurait énormément de mal à se débarrasser d'un opposant aussi coriace. Il était un très bon alchimiste, doublé d'un redoutable combattant et d'un stratège hors pair, mais contre quelqu'un qui trichait, ces qualités pesaient bien peu dans la balance. Pourtant, l'alchimiste d'État ne pouvait s'enfuir. Il ne pouvait plus tourner le dos. En effet, la lumière de la flamme des deux kodachis avait éclairé le visage de leur propriétaire et sa chevelure rose, et Kurnous l'avait reconnue : Ayumi Kanzaki, criminelle recherchée dans la région depuis bientôt trois ans. Il fallait qu'elle soit arrêtée et conduite en prison, et il était du devoir du Blue Alchemist de la mettre hors d'état de nuire.

Celui-ci fut tiré de ses rêveries alors que son adversaire passait à l'attaque. D'un bond, elle se jeta sur lui, avant de s'accroupir et de tenter de lui cisailler la cheville de sa lame enflammée. Déconcentré, Kurnous ne put que se jeter en arrière, une fraction de seconde trop tard. Le bas de son pantalon fut brûlé et une entaille s'ajouta à la longue liste de celles qu'il portait déjà. Heureusement, la chaleur du feu empêcha la plaie de se mettre à saigner, et l'attaque ne lui arracha qu'un faible grognement de douleur. Immédiatement, le garçon aux regard bleu se remit en action à son tour. Sans même prendre le temps de se relever, il utilisa à nouveau les cercles de transmutation dessinés sur ses gants blancs, cette fois-ci non pour projeter de la lumière, mais pour disparaître de la vue d'Ayumi. L'invisibilité, un des derniers ''tours'' qu'il avait maîtrisés avec son pouvoir, était peut-être celui qu'il utilisait le plus. Dans la ruelle, seule une personne était désormais visible. L'alchimiste d'état s'était tout bonnement volatilisé. La jeune fille entendit cependant sa voix. Pourtant, celle-ci semblait provenir de partout à la fois. Comme si Kurnous se trouvait en même temps à gauche, à droite, au-dessus, en face d'elle...


-Ayumi Kanzaki... Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendu parler de vous. Et heureusement que j'ai bonne mémoire, sinon je ne vous aurais pas reconnue. Votre cavale cesse ici et maintenant. Je vous laisse une chance de vous rendre afin d'éviter la violence. J'aimerais aller me coucher, et cela me ferait gagner du temps. Dans le cas contraire, je serai contraint d'utiliser la force pour vous emmener.


Son petit discours terminé, Kurnous attendit la réponse de l'intéressée. Il était quasiment persuadé qu'elle ne se laisserait pas avoir par ce coup de bluff, surtout si elle possédait véritablement une ou plusieurs pierres rouges comme il le soupçonnait. C'était pourquoi il préparait une attaque dans le même temps, de quoi l'empêcher de s'enfuir le cas échéant. Apparemment, Ayumi ne le connaissait pas, ce qui -outre le fait que cela le vexait profondément- lui donnait un avantage. La jeune fille n'était donc pas au courant de sa capacité à contrôler les ondes de tous types, elle pensait probablement pouvoir faire confiance à son ouïe lorsque sa vue lui faisait défaut. Grave erreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Recherché par l'armée
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Localisation : Partout ~
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre #
Rang Spécial HRP : Fille de Tiky Mick et de Greed, Femme de Tiky Mick 8D Vendeuse officieuse de pierres rouges #
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
39/65  (39/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Alchimie de feu

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Mer 31 Aoû - 16:32

    Ce sourire quelque peu fou ne quitte pas un instant ses lèvres, alors même que sa vision est encore instable, la silhouette de l'homme restant floue pour le moment. Elle ferme son œil droit, rétablit un semblant de vision. Foutu globe inutile, merci Tiky. Ses lames tournoient dans les airs avec une grâce qui lui est toute propre, le feu créant des arabesques sur les murs autour d'eux, redessinant leurs silhouettes et transformant leurs ombres. La chaleur monte d'un cran alors que sa longue chevelure aux teintes pastels semble tournoyer elle aussi autour de son visage marqué par les combats. Et ses yeux brûlent d'une flamme qui lui est propre. Le sourire s'agrandit, elle passe à l'attaque, sans aucunes craintes.

    Ses flammes viennent lécher le tissu et le bas du pantalon du militaire prend rapidement feu avant de se détacher. Mais la plaie n'est que superficielle; dommage, elle aurait pu se débarrasser de lui très facilement si son coup avait marché. A croire que ça aurait été trop simple; cela fait trop longtemps qu'elle ne s'est pas réellement battue, 'faut bien s'y remettre un jour... Elle se redresse brusquement, bondit en arrière. Suffisamment tôt pour voir son ennemi se servir de cercles de transmutations inscrits sur ses gants... Et de disparaître. Froncement de sourcils. Ses lames enflammées tranche l'air autour d'elle alors qu'elle se tourne lentement, ses yeux mauves observant chaque recoins de la rue. Quel est donc ce type d'alchimie ? La jeune femme reprend son sérieux, fait tourner ses méninges. Il a d'abord réussit à l'aveugler, ce qui pourrait être lié à la lumière. Et le voilà qui disparait. Simple mirage, ou peut-il vraiment le faire ? Elle n'a jamais entendue parler de ce type d'alchimie... A moins qu'il ne soit capable de jouer sur la vue de son adversaire ? Sa voix se fait alors entendre. Résonne autour d'elle. Les sens ? Serait-ce là ses pouvoirs ? Encore une fois, Ayumi n'a jamais lu quoi que ce soit là-dessus dans ses livres... Dans tout les cas, il vaut mieux se méfier. Une alchimie inconnu, ça a ses ressources. Mais c'est amusant. Très.

    « Nan mais franch'ment, trois ans, ya prescription là ! Vous êtes chiants à courir après les p'tits détails vous, les militaires ! »

    Elle ne se départit pas de sa voix détachée, presque ailleurs. L'alchimiste n'a jamais porté les militaires dans son cœur au vu de son passé, et cela ne risque pas d'arriver maintenant. Mais quelque chose fait tilt dans son esprit. Les flammes de ses lames s'agrandissent brusquement, éclairant la totalité de la ruelle sombre. Idéal semble s'être éloigné, renâclant la pierre tout en observant prudemment la scène, mal à l'aise. L'étalon a l'habitude du feu, mais il craint toujours autant cette tension qui ressort d'une bataille sérieuse. La jeune femme tourne sur elle-même, le regard noir, s'adressant sans le voir à son interlocuteur. Même s'il est peut-être dans son dos, va savoir ?

    « Et Personne ne m'enfermera ! »

    Sa voix a changé; beaucoup plus grave, colérique, haineuse même. Réminiscences de son passé, une nouvelle fois. C'est que ça laisse de profondes. marques. Ses yeux sombres scrutent la ruelle, essayent de mettre à jour ce qu'il se passe. Prochaine fois, penser à se renseigner sur les alchimistes d'état. Ouep, bonne idée. Les flammes de ses lames prennent une nouvelle ampleur suite à ses mots, semblent prêt à monter jusqu'au ciel. Merci pierre rouge. Elle les fait tournoyer autour d'elle, créant comme un mur de feu. Protection suffisante ? A voir. Mais le simple fait de pouvoir de nouveau se servir de son alchimie vaut bien quelques combats.

    Allez, approche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous
Lieutenant-Colonel - Blue Alchemist
Membre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Localisation : East City ~~ Amestris
Rang dans le RP : Lieutenant-Colonel ~~ Blue Alchemist
Rang Spécial HRP : Lampadairologue
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
0/0  (0/0)
Niveau:
13/20  (13/20)

Pouvoir:

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Jeu 1 Sep - 16:31



L'être humain est une personne prévisible. Très prévisible. Bien souvent, il se laisse mener par ses sentiments plutôt que sa raison. Il préfère faire confiance à son instinct plutôt qu'à son intelligence. Une simple provocation peut très vite lui faire perdre ses moyens. C'était ce que Kurnous essayait de faire avec Ayumi à cet instant précis. Visiblement, ce n'était pas une tâche facile, puisque la jeune fille semblait être d'un calme à toute épreuve. Même la reproche qu'elle fit aux militaires, les accusant de s'acharner sur elle alors que ses méfaits remontaient à trois ans auparavant, avait été faite sur un ton calme, détaché. L'alchimiste, lui aussi, gardait son calme. Il avait la situation à peu près sous contrôle, et son invisibilité lui procurait un avantage non négligeable. Désormais, il fallait qu'il abrège ce combat le plus possible. Le Lieutenant-Colonel n'avait pas de temps à perdre, s'il voulait avoir une nuit de sommeil complète. Oui, à cet instant, ses priorités étaient à milles lieues de son combat contre la jeune criminelle, mais c'était ainsi. Après tout, Ayumi ne lui avait rien fait, si ce n'est avoir tenté de lui piquer son argent. Son devoir était pourtant de faire son possible pour qu'elle soit amenée jusqu'en prison, mais l'envie n'y était pas...


-Je suis désolé, mais c'est dix ans pour la prescription. Vous allez avoir des emmerdes pendant quelques temps encore...


Bien à l'abri grâce à son alchimie, Kurnous observait son adversaire réagir à cette soudaine disparition. Étrangement, Ayumi ne semblait pas particulièrement perturbée. Pas même une once de panique n'était visible au fond de son regard d'ébène. D'abord, il y avait eu de l'amusement, l'excitation du combat. Cette fille avait un comportement vraiment étrange. Elle n'avait pas reconnu l'Alchimiste d'État, donc elle n'était pas au courant de l'alchimie qu'il pratiquait. Pourtant, lorsque le Blue Alchemist avait disparu, elle n'avait pas semblé le moins du monde étonnée, comme si tout ceci n'était qu'un divertissement. Cette nonchalance à toute épreuve était exactement le genre d'attitude qui agaçait particulièrement Kurnous. Dans un combat, il y avait un minimum de respect à avoir pour son adversaire... Heureusement, comme si elle avait lu dans ses pensées, Ayumi changea de comportement l'instant d'après. Sa voix s'était faite plus dure, plus froide. Presque haineuse. Selon elle, personne ne serait à même de l'enfermer... Un sourire se dessina sur les lèvres de l'Alchimiste d'État -bien qu'il restait invisible-. C'est ce qu'ils allaient voir...


-Enfin un peu de sérieux...


A son tour, Kurnous laissa percer une pointe d'ironie dans sa voix, qui continuait à venir de partout à la fois aux oreilles de la criminelle. Ayumi avait enfin cessé de prendre ce combat à la légère. Son regard, déjà noir, était devenu opaque. Seule une froide détermination pouvait désormais s'y lire. D'un geste rageur, elle fit grimper les flammes qui léchaient ses lames jusqu'en haut des bâtiments, éclairant cette fois-ci toute la ruelle et ses alentours, et violant par la même occasion le principe le plus important de l'alchimie : le principe de l'échange équivalent. Kurnous, trop occupé à admirer le spectacle pyrotechnique qui se déroulait sous ses yeux, ne prêta pas attention à ce détail auquel il attachait d'habitude énormément d'importance. Il observa son adversaire se mettre à tournoyer pour se protéger d'un cylindre de flammes impénétrable. Du moins par quelque chose d'organique.

Sans attendre, l'alchimiste se mit à son tour en action. Devenir invisible n'avait pour but que de faire diversion le temps qu'il prépare sa prochaine attaque, qui devrait être la dernière. N'ayant pas la ''chance'' d'avoir vu la porte de la vérité, Kurnous n'était en effet pas capable de réaliser de l'alchimie sans cercle. Il lui fallait donc du temps pour en tracer, ce qu'il venait de faire. L'instant d'après, un dôme de pierre de deux mètres de haut se forma au dessus d'Ayumi, enfermant la jeune femme et ses flammes en même temps. Privées d'oxygène, celles-ci devraient probablement s'éteindre rapidement. Mais ce n'était pas le problème principal de notre jeune homme. Il n'avait que quelques secondes pour agir avant qu'Ayumi ne fasse quelque chose. Désormais, c'était sur son alchimie des ondes qu'il devait compter. Et le Blue Alchemist avait besoin de toute sa concentration pour cela, aussi il laissa tomber sa couverture d'invisibilité. Alors que sa silhouette réapparaissait dans la ruelle, Kurnous s'accroupit et posa ses mains au sol. Cette partie de son alchimie était probablement celle qu'il utilisait le moins, en conséquence il avait plus de mal à la mettre en place. Il fallait qu'il sente les ondes sismiques sous lui... Une fois chose faite, le Lieutenant-Colonel provoqua la rupture de l'une de ces ondes, ce qui eut pour effet de produire un léger tremblement de terre, suffisamment fort cependant pour que le dôme qu'il venait de créer s'effondre sur lui-même. Ensevelie sous les décombres, Ayumi n'aurait que peu de chances de s'échapper désormais.

Se relevant tranquillement, un sourire de satisfaction sur les lèvres, Kurnous tira une autre cigarette de son paquet et l'alluma, ses yeux bleus rivés sur les gravas à quelques mètres de lui. Ce n'était peut-être pas encore fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kanzaki
Recherché par l'armée
Membre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Localisation : Partout ~
Rang dans le RP : Alchimiste et Epeiste Vagabonde recherchée dans l'Est pour meurtre #
Rang Spécial HRP : Fille de Tiky Mick et de Greed, Femme de Tiky Mick 8D Vendeuse officieuse de pierres rouges #
Date d'inscription : 17/08/2011

Feuille de personnage
Points:
39/65  (39/65)
Niveau:
10/20  (10/20)

Pouvoir: Alchimie de feu

MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   Dim 18 Sep - 18:30

    Le crépitement des flammes l'attire et l'ensorcelle, son esprit se tournant uniquement vers le combat, prêt à rebondir au moindre problème, à se battre pour sa liberté. Car au fond, cette simple intercation dans le but de dérober quelques billets a bien mal tourné... La mettre en prison, elle ? Périlleux, très. Et ses geôliers risquent vite de s'en rendre compte. Ses crises de folie redémarrant vite lorsqu'elle est en stress. Quel meilleur moyen pour cela que de l'arrêter ? Mais à vrai dire, l'alchimiste ne pense pas à ce genre de détails. Parce qu'elle ne veut Pas se faire enfermer, quoiqu'il se passe. Et ce n'est pas un homme - alchimiste d'état ou non - qui brisera cette conviction ! La réponse du militaire la fait doucement sourire avant qu'elle n'y réponde d'un ton... Arrogant ?

    « Dix ? Autant courir après un cadavre ! »

    Oui, c'est bien d'elle dont elle parle, mais soit. Sa maladie n'intervenant plus au cours de ses combats grâce aux pierres rouges, son adversaire n'en saura rien... Et c'est bien mieux ainsi. Au final, il n'y aura eu que Theodor/Tiky pour s'être rendu compte de son état... Faut dire qu'il ne l'a pas aidée à aller mieux, au contraire. Elle se concentre de nouveau sur le combat - malgré son éternel air nonchalant - lorsqu'elle se rend compte qu'il a bel et bien disparu. Enfin, en quelque sorte, il y a toujours un truc derrière tout ça. C't'un alchimiste quoi. Mais pour le coup, elle se hait de ne pas s'être plus renseignée; la tête de ce jeune ne lui dit rien et elle ne connait donc pas son alchimie. Elle ne faire que des hypothèses. L'une d'elle sera peut-être la bonne mais... La situation reste tendue.

    Mais hors de question d'être enfermée. Ça non. Ne pas briser cet équilibre précaire qui a finit par prendre place dans sa vie au cours de ces trois dernières années. Plus d'obscurité, de coup, de violences, de peur, de combats à l'issue incertain... Le bon vieux temps semble révolu. Tout se joue maintenant.

    Son alchimie répond à ses craintes et s'amplifie, ses flammes léchant le mur le plus proche. Elle n'a pas besoin d'être plus motivée. La voix de l'homme résonne de nouveau, se cognant contre les murs. Aucuns moyens de savoir où il se trouve, une ruse vieille comme le monde. Mais qui marche. Une légère secousse la prévient que quelque chose d'anormal va se dérouler. Elle se tourne de droite à gauche, aperçoit un peu plus loin Idéal nerveux, dont les sabots frappent le bitume sans raison. Enfin si. Ce cheval a toujours une raison bien précise de s'agiter. Mais l'alchimiste est plus rapide. Et puis, comment esquiver quelque chose que l'on ne voit pas arriver ? Quelques instants plus tard, tout n'est plus que obscurités. Un dôme. A moins qu'il ne joue sur la vision une nouvelle fois... ? Non. Ces secousses étaient bien réelles, les prémices d'une construction. Elle s'est faite piégée comme une novice par ce mec invisible... De rage, la jeune femme se jette contre le mur, ne se donnant qu'un sacré mal d'épaule. Mais elle recommence, persévère. Jusqu'à ce que le tremblement de terre ne se fasse sentir. Elle comprend. Alors il veut l'assommer ainsi ? Pas très galant.

    Elle s'assoit, tentant de reprendre son souffle. Il y a peu d'oxygène maintenant, elle ne peut même pas garder ses flammes en place... Quelques pierres commencent déjà se détacher, l'alchimiste n'a que quelques secondes. Sans craie pour dessiner un cercle lui permettant de se servir de la roche pour la couvrir... Ceux qu'elle a tatouée sur le dos de ses mains ne sont utiles que pour les flammes... Mais il y a moyen de minimiser les dégâts... Risqué, dangereux... Parfait ! Et des pierres plus grosses se détachent, les rayons de la lune transpercent le dôme alors qu'il finit par s'écrouler sur l'alchimiste...

    Du moins, jusqu'à ce qu'une explosion ne retentisse. Le souffle provoqué par celle-ci fait voler une partie des débris avant qu'ils n'atteignent le sol, les envoyant s'écraser contre les murs. Au beau milieu de ce désordre sans nom, l'alchimiste se redresse lentement. Elle n'est pas indemne, loin de là. Une traînée de sang coule le long de sa tempe, ses cheveux roses sont partiellement imbibés du liquide carmin sans parler de diverses courbatures et autres douleurs le long de son corps. Son jean est tailladé à plusieurs endroits, laissant voir plusieurs coulées de sang, sans parler de son débardeur. Même sa précieuse veste en cuir en a pris un coup. Mais ses yeux restent impassibles. Leçon une, ne jamais montrer la moindre douleur face à un ennemi. Leçon deux, la vengeance est un plat qui se savoure brûlant... Elle recueille le sang qui coule au coin de ses lèvres d'un coup de langue, se redresse et croise les mains un bref instant, souriant en sentant toujours la pierre sous ses mitaines.

    « A moi ? »

    Pas besoin de réponses. Elle jette un coup d'œil près d'elle, mais ses kodachis sont introuvables. Sûrement encore ensevelis. Il va falloir faire le ménage après tout ça... Tant pis, elle peut se battre sans. Même si c'est beaucoup plus amusant avec les sabres... Enfin, dans tout les cas, c'est très bien ainsi. Il l'a énervée, plutôt deux fois qu'une. Et même si elle souffre plus qu'elle ne voudrait le montrer, son alchimie doit être intact. Et c'est tout ce qu'il lui faut... Avec de la chance, lui non plus ne s'attend pas à quelque chose comme ça... Et cette ruelle est un clair désavantage pour l'esquive.

    Hebi no Hi.

    Elle claque des mains, se baisse pour frapper le sol. Une vague de feu les entourent brusquement, faisant grimper la température de la nuit en flèche. Puis une forme se dessine, prenant peu à peu celle d'un cylindre grimpant vers les cieux... La tête se créer alors. Un impressionnant serpent à la langue de feu frémissant en direction de l'alchimiste. Il se laisse brusquement tomber de toute sa longueur sur sa cible, englobant la ruelle dans les flammes. Et la jeune femme observe, attentive. Voyons voir ce qu'il va faire contre ça. Que les choses se précisent enfin.
    A cet instant, la fatigue semble s'être évanouie. Mais uniquement dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paye ta journée... [Ayu']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paye ta journée... [Ayu']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'que t'as fait d'ta journée ! o/
» Je paye l'abonnement FT malgrès le dégroupage BT !
» Une journée a la ferme[Apple Jack]
» Billet pour une journée à la ronde a vendre
» BONNE JOURNÉE DE LA FEMME ..... 8 MARS 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FMA-World : Endless Story :: Amestris - East Area :: East City :: Rues poussièreuses-
Sauter vers: